Les différentes étapes de l'extraction du pétrole

Les différentes étapes de l'extraction du pétrole

Entre la prospection et l'exploitation du pétrole, 10 années peuvent s'écouler. C'est la durée qu'impliquent les 3 étapes de l'extraction pétrolière. Que sont ces étapes et que se passe-t-il à la fin d'un projet de gisement de pétrole ?

Extraction du pétrole du début jusqu'à la fin

L'extraction du pétrole se réalise en 3 étapes. D'abord, il y a la prospection, ensuite le forage et enfin l'exploitation proprement dite. La prospection : pour les gisements onshore, la recherche est effectuée par des camions-vibreurs qui émettent des ondes sismiques vers le sol pour recueillir les différentes réflexions permettant d'estimer la présence de pétrole.

Le même principe vaut pour les gisements offshore, sauf que le rôle du camion est joué par un bateau sismique. Le forage : une fois le gisement découvert, on procède au forage afin d'atteindre le réservoir de pétrole. Cette étape pratique permet de s'assurer à 100 % de la présence de pétrole dans le sous-sol. Elle peut durer entre 1 et 3 ans. La récupération : lorsque l'hydrocarbure est atteint, on le remonte à la surface de façon naturelle, si la pression est assez élevée pour le pousser, et de façon assistée dans le cas contraire.

Cycle de vie d'une exploitation pétrolière

Le cycle de vie du gisement de pétrole se subdivise en trois phases :

  • La phase de démarrage pendant laquelle, la production pétrolière augmente progressivement au fur et à mesure que l'on creuse. Durée : 2 à 3 ans.
  • La phase de palier qui est caractérisée par une période de grande stabilité au niveau de la quantité de production. Ce palier de production dure 3 ans, voire plus pour les réservoirs importants.
  • La période de décroissance : une période durant laquelle la production baisse de l'ordre de 1 à 10 % par an. À l'issu de cette phase, le gisement une importante quantité de pétrole et de gaz peut être encore extraite du gisement, mais leur exploitation est très coûteuse. Les pétroliers cherchent sans cesse comment améliorer les taux de récupération d'un gisement, mais aucune technique rentable n'a été trouvée jusqu'à ce jour. D'une manière générale, le taux de récupération du pétrole évolue entre 5 et 50 %, tandis que celui du gaz est comprise entre 60 à 80 %.

    Pétrole au Congo Brazzaville : des écarts considérables entre les investisseur

      Le Congo dispose aussi d'infrastructure de gisement de qualité et aux normes, notamment celle installée par l'entreprise suisse Philia SA dans les gisements offshore au large du pays. Partenaire de longue date de Congo, Philia SA marque sa présence par des aides sociales et éducatives à la population. Elle contribue activement dans la promotion du secteur de l'énergie du pays à travers des formations aux métiers de l'or noir, notamment celle offerte par Daniel Ndiaye, l'icône du pétrole africain qui a présidé le premier master en trading pétrolier au Sénégal en 2015.